Return to site

Sport et grossesse.

« Repose-toi » « arrête-toi » « assieds-toi » sont des rengaines que l’on entend bien trop souvent lorsque nous sommes enceintes. Un peu comme si nous étions malade et handicapées.

Personnellement j'étais de me sentir malade ou handicapée pendant ma grossesse! Si vous avez lu mon article sur le sujet, vous savez que j’ai été très active même! Je n’ai pas changé mon mode de vie; j’ai continué de voyager, sortir, porter des talons très hauts, faire du sport, donner mes cours de cycling, etc...

Tellement de choses changent d’elles-mêmes pendant ce moment là de la vie! Et pour toujours finalement... Je n’allais pas en rajouter!

C’est justement pendant ma grossesse que je me suis rendue compte que j’étais quelqu’un de très actif, menant plusieurs fronts en même temps. J’ai besoin de cette action. Et enceinte, j’ai vite compris que si j’écoutais les gens, le système, la société, j’allais finir déprimée, mal dans ma peau et aliénée devant ma télévision. Im-po-ssi-ble!

J’ai donc fait presque tout pareil en aménageant quand même des temps de pause et de repos.

Car évidemment, le corps subit de gros bouleversements et notre énergie est en grosse partie mobilisée pour construire la vie qui s'est nichée au fond de nous.

Il n'est donc pas question de se challenger au moment où l'on apprend que l'on est enceinte.

En ce qui me concerner, au moment où j'ai appris la bonne nouvelle, je faisais plus de 8 heures de sport par semaine dont 5 à haute intensité.

Je tenais, enceinte, à garder une pratique sportive au niveau de celle d’avant grossesse.

J’ai gardé 5h de sport à haute intensité par semaine (ATTENTION, ne pas pratiquer une activité à haute intensité enceinte, si l'on ne l'a pas ou peu pratiqué avant) plus quelques heures de renfo et de stretching.

Je sentais que cette activité physique et sportive était indispensable au bon déroulement de ma grossesse.

Il ne s'agit pas d'une conviction mais bien d'une réalité puisque les bienfaits du sport pendant la grossesse sont prouvés et de plus en plus la pratique d'un sport est encouragée.

Rappelons que lorsque l’on fait du sport, on sécrète plusieurs hormones qui ont une action directe sur notre quotidien:

  • la dopamine: l’hormone du plaisir grâce à laquelle on se sent moins fatigué et plus productif. C'est l'hormone que l'on produit aussi lorsque l'on consomme de l'alcool, de la drogue ou encore lors d'une activité sexuelle. 
  • l’endorphine: l’hormone à l'action anti douleur qui agit comme de la morphine. Elle est responsable de la sensation de bien-être ressentie après une séance de sport. Elle fait aussi disparaître les coups de blues. Elle nous aide à mieux dormir. Il suffit de pratiquer un sport pendants 30 minutes à rythme moyen pour sécréter de l'endorphine en grosse quantité. 
  •  l'adrénaline et la noradrénaline: les hormones qui nous motivent pour toute action physique et nous poussent à nous lancer. Le but principal de la noradrénaline est l’action qu’elle produit sur nos cellules grasses pour leur donner l’ordre de déstocker. Ce sont les mêmes hormones sécrétées en situation de stress et qui nous permettent de faire face au danger. 

Ayant des conséquences excellentes et bénéfiques sur tout notre organisme, l’endorphine ainsi que la dopamine peuvent même nous rendre dépendants au sport!

Toutes ces hormones agissent donc comme un rempart contre le stress, qui est le premier facteur de complication chez la femme enceinte (accouchement prématuré, retard de croissance, petit poids à la naissance, risques accrus d'asthme ou d'eczéma affection du développement psychologique chez le nourrisson).

Le sport permet de réduire considérablement les risques d'hypertension responsables entre autres, de l'éclampsie.

Il permet aussi de réduire de manière significative les risques de diabète gestationnel. Une tannée que toutes celles qui l’ont subi auraient voulu éviter.

La pratique d'un sport pendant les 9 mois de grossesse permet aussi:

  • de contrôler et réduire la prise de poids 
  • de diminuer les douleurs abdominales et pelviennes du 4e mois
  • d'améliorer la circulation sanguine et de diminuer le risque d'oedème, de gonflement des jambes et des chevilles. 
  • d'atténuer en durée et en intensité le baby blues post-partum.
  • un accouchement meilleur grâce à la gestion du souffle, du stress, des muscles encore forts
Si avec tout ça vous n'êtes pas convaincue, je ne peux plus rien pour vous!!!

Les contre-indications absolues sont très rares : grossesse multiple, pré éclampsie, hypertension artérielle gestationnelle, placenta praevia, retard de croissance intra-utérin, pathologies cardiovasculaires et pulmonaires rares, etc.

Il va de soi, qu'il ne faut quand même pas faire n'importe quoi!

Comme je le disais plus haut, il n'est pas question de pratiquer une activité intense si on ne le faisait pas avant de tomber enceinte.

On bannit tous les sports à risques traumatiques comme la boxe (combat), le ski, le surf, l'équitation, judo, basket, etc...

En revanche, on n'hésite pas à investir dans une bonne paire de baskets et on MARCHE!!! Une heure par jour puis 30 minutes lorsque la fatigue prend le dessus. Le vélo d'appartement est aussi vivement recommandé ainsi que la natation.

Vous pouvez aussi pratiquer chez vous ou à la salle, des exercices de renforcement musculaire, mais attention, ne travaillez plus vos abdos dès que vous apprenez votre grossesse. Vous pouvez continuez de pratiquer le grainage en revanche, à condition de savoir bien exécuter les mouvements et de ne solliciter que le muscle transverse et le plancher pelvien. Si vous avez un doute, quant à votre posture, laisser tomber ou demander l'avis et les conseils d'un coach professionnel.

La grossesse est aussi l'occasion de se mettre aux techniques douces comme le pilates ou le yoga (pré-natal ou pas). En cours collectifs et tant que votre ventre n'est pas évidemment arrondi, pensez à prévenir votre instructeur en début de séance.

Voilà mesdames, j'espère vous avoir transmis le bon message à savoir que le sport devrait être prescrit pendant la grossesse pour éviter des tas de complications mais aussi et surtout pour améliorer le bien-être de la future maman.

Et si vous avez besoin, je suis là pour vous coacher. Il suffit de me contacter ici :))

Cynthia Brown

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly