Return to site

Mes nuits sans sommeil Chapître 3

De 11 à 13 mois

Bébé, à 11 mois, ne fait toujours pas ses nuits.

Je viens de passer les pires semaines depuis sa naissance, car je suis encore réveillée toutes les 2-3 heures, que la fatigue accumulée depuis presque une année me rend vulnérable, et que je gère tout toute seule.

C'est compliqué. C'est le bordel dans ma tête. C'est le bordel dans mes nuits.

Je dois changer quelque chose pour que les choses s'arrangent...

Depuis 1 mois environ, j'avais limité le cododo à seulement quelques heures par nuit, puisque bébé dormait dans un petit lit installé dans notre chambre.

La formule fonctionnait pas mal, mais je sentais que si les nuits de mon enfant (et les miennes) étaient si décousues, c'était dû au fait que bébé dormait près de nous.

En effet, chaque fois que l'un de nous entrait ou sortait de la chambre, ça le réveillait. Normal...

J'ai donc pris la décision de nous séparer vraiment... Bébé allait désormais dormir dans SA chambre.

Jusque là, nous n'avions même pas "fait" la chambre d'enfant. On pensait sûrement que notre enfant dormirait avec nous jusqu'à ses 18 ans! Ah Ah Ah!

On achète les meubles, la déco, et JE m'y colle. Je monte l'armoire, le lit, la table à langer. Ca me prends une semaine. Non, je ne suis pas nulle! J'avais juste bébé avec moi... Avez-vous déjà essayé de monter des meubles avec un petit bout à côté dans vos pattes, qui rampe et attrape tout ce qui lui passe sous le nez: vis, tournevis, marteau, etc... ?

Bref, ça me prend un peu de temps, mais finalement la chambre est prête.

J'ai beaucoup de mal à accepter que nous allons être dans 2 pièces différentes la nuit.

Nous sommes complètement fusionnels et je suis triste...

Mais je sais que c'est pour son bien (et le mien par la même occasion).

Bébé n'est pas prêt non plus à quitter la chambre parentale et à accepter de mettre de la distance entre nous.

Je procède donc par étape...

Pendant 1 semaine, c'est dans son lit et dans sa nouvelle chambre que bébé fait ses siestes.

Prendre ses marques, c'est important. Dans la journée, c'est avec son père que Little Bird joue, toujours dans sa chambre.

Cette nouvelle pièce devient rapidement SON endroit.

Je vais pouvoir tenter de l'y faire dormir une première nuit.

Nous avons un petit rituel: on ferme les volets ensemble, on allume une petite veilleuse et je l'allaite. Avant l'endormissement, je lui retire le sein et procède au bercement.

Bien détendu dans les bras de Morphée, je pose bébé dans son lit.

A mon grand soulagement, Little Bird ne se réveille pas et je ne serai sollicitée pour une tétée que 3 heures plus tard.

Assez rapidement, ses temps de sommeil s'allonge à 4 heures. Je rêve!!! Quel soulagement!

Le fait de dormir seul, dans un endroit calme améliore considérablement les nuits de mon enfant.

A 12 mois et des poussières, bébé fait sa première nuit complète!!! J'ai appelé toute la famille!

Par contre ma nuit à moi ne fût qu'angoisse et espionnage. En effet, n'ayant vraiment pas l'habitude que bébé dorme si longtemps, je continuais de me lever toutes les 3-4 heures pour vérifier que tout allait bien.

Et soudain, pendant 3 jours, j'ai droit à des nuits de 8 heures. Inattendu! Inespéré! Super grand kiffe.

Les réjouissances auront été courtes, puisque 4 jours après ces nuits interminables (LOL) bébé réclame à nouveau le sein 1 fois par nuit.

Mais franchement une fois c'est carrément érable. le rythme est enfin plus cooooool...

Et cette fois, je ne fais pas la même erreur qu'auparavant, et je change moi aussi mes habitudes de sommeil.

En gros je me couche avant minuit. C'est vraiment un exploit de ouf, car sans exagérer, je ne me suis pas couchée avant minuit depuis mes 16 ans! Ca fait vraiment chelou, mais ça fait vraiment du bien.

A l'heure actuelle, bébé me réveille encore 2 fois par nuit et ses nuits s'achèvent à 6h du mat. Dur, dur. Je ne m'y fais pas, mais je n'ai pas le choix. Ma seule solution, c'est d'essayer le plus possible de respecter un horaire de coucher raisonnable pour moi...

J'ai aussi repris l'endormissement au sein. Ca va plus vite.

Les soirs où je bosse en revanche, c'est l'homme qui gère, et tout se passe très bien. Ils ont leur technique, sans sein.

Et s'endormir avec son père est un délice, puisque jusqu'à ce que je rentre, c'est sur son torse que bébé fait de doux rêves.

Mes nuits restent difficiles, je ne vous le cache pas. Parfois les tétées nocturnes durent 1 heure et c'est épuisant. Des fois, moi même, en pleine nuit, sous le coup de la fatigue je me dis "aller, ça suffit, j'arrête l'allaitement". Puis le matin, je n'y pense même plus. Surtout que rien ne me garantit que non allaité, bébé ferait ses nuits!

Le corps s'adapte et s'habitue. Et finalement, ces réveils nocturnes, ces tétées de nuit sont l'expression d'un besoin de mon enfant. Il a besoin de moi la nuit. C'est mon devoir d'être là, d'être rassurante, disponible. Et finalement, toutes les nuits, après que j'ai grogné un peu dans ma tête, quand je vois son minois détendu, heureux, collé à mon coeur, alors je sais que je veux bien ne plus jamais dormir de ma vie si c'est pour vivre ces moments d'extrême tendresse.

Cynthia Brown

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly