Return to site

Je voulais allaiter 2 mois!

crédit photo: Leandro Cesar Santana

Lorsque je suis tombée enceinte, je n’avais absolument aucun projet d’allaitement.

J’ai commencé à me poser la question au 2ème trimestre.

L’allaitement m’apparaissait comme une évidence. En Afrique où j’ai passé beaucoup de temps, toutes les femmes allaitent. Elles ne se posent pas la question ! Donc j’ai fait pareil… Je ne me posais pas la question.

Au départ, je me suis dit que j’allais nourrir mon enfant au sein pendant ses 2-3 premiers mois de vie. Le projet était assez vague. Mais c’est une durée qui me semblait raisonnable vu que j’avais vu mes copines faire plus ou moins comme ça.

Puis je me suis renseignée sur l’allaitement, sur internet.

J’ai beaucoup lu la Leche League et des tas d’autres analyses et articles pour et contre l’allaitement. J’ai lu des témoignages de mères et de pères.

Je me suis informée. Et j’ai découvert à quel point l’allaitement était bénéfique et important pour l’enfant. Oui, j’ai bien dit « découvert » car franchement, je ne savais pas tout ce que j’ai appris en lisant tous ces articles et témoignages.

Je savais bien sûr que l’allaitement était naturellement bon et bénéfique pour le nouveau-né, mais j’étais loin d’en saisir l’importance et d’en connaître les véritables bienfaits sur le long terme.

 

Le lait maternel correspond EXACTEMENT et S’ADAPTE aux besoins de l’enfant jusqu'à ses 6 mois. Autrement dit, nous devrions allaiter nos enfants exclusivement pendant les 6 premiers de leurs vies !

Notre lait contient TOUS les nutriments et vitamines INDISPENSABLES pour notre bébé. Il contient aussi les acides gras et minéraux dont il a besoin.

Notre lait lui transmet tous nos anticorps qui permettent à bébé de lutter contre les maladies.

Des études ont même récemment montré qu’il contient aussi des cellules souches, composants universels de la croissance et du développement.

Les laits infantiles se rapprochent de plus en plus de la composition du lait maternel, mais il est évident que certains composants du lait humain ne peuvent être imités ; en l’occurrence les anticorps, les enzymes favorisant une digestion facile, les hormones et facteurs de croissance, les cellules souches.

"L'enfant ne demande que trois choses: la chaleur des bras de sa mère, le lait de ses seins et la sécurité de sa présence. L'allaitement réunit les trois."

Dr Gantly Dick Read

Riche de ces nouvelles connaissances, j’ai décidé que j’allaiterai exclusivement mon bébé pendant les 6 premiers mois.

Finalement je suis passée au mixte qu'au 7ème mois.

Cela s'est fait sans trop de difficultés même si bébé préfère largement mon lait et mon sein.

Passer au mixte m'a permis de pouvoir m'absenter quelques heures plus facilement, puisque j'ai toujours eu un peu de mal à tirer mon lait. (Je n'aime pas ça, ça me saoule et je tire de petites quantités)

Bref. J’aime les moments privilégiés qu'offrent l'allaitement.

Pour rassurer les futures mamans et/ou les futurs papas, je tiens à préciser que l'allaitement n'est pas synonyme de "papa n'a pas de place". Certes les moments nourriciers se feront au sein de la mère, mais il y a tant d'autres moment aussi magiques à vivre avec son bébé...!

Et justement, contrairement à ce que la société et l’entourage plus ou moins proche essaient de me faire croire, je sais que je fais le bon choix. Je n'exclut personne. Je ne rends pas mon enfant dépendant à moi. Je ne l'infantilise pas. Je ne le prive pas d'autonomie. Je ne suis pas égoïste.

Au contraire! Allaiter est le plus beau sacrifice que je puis offrir à mon enfant.

 

 

Cynthia Brown

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly