Dans ma vie d'artiste, je m'envole du jour au lendemain vers l'autre bout du monde, pour seulement 24 ou 36 heures.

Je perds alors la notion de temps et d'espace... Je prends l'avion pour aller au taf, je prends mon lunch au petit dej' et mon petit dej' au dîner, je dors quand je peux, peu importe qu'il fasse jour ou nuit, je me réveille en français et me couche en anglais...

Depuis que mon ainée à 9 ans, j'enchaîne régulièrement ce type d'escapade.

Je dépose la petite chez mes parents et la récupère 24h après, pour son plus grand bonheur!

Mais depuis que j'ai eu bébé 2, je ne m'absente plus de la même manière. Laisser un tout-petit ce n'est pas le même délire! Et puis je suis un peu maman poule (Chuuuuut! Ca reste entre nous) alors me séparer de mon poussin c'est difficile! Ah ah ah!

Le week-end dernier j'ai quand même accepté de faire un aller-retour Paris-Beyrouth en moins de 36 heures et de me séparer de mon bébé...

J'ai pleuré comme une madeleine en partant. Sanglots et tout le bordel!!!

J'ai réussi à me calmer une fois à l'aéroport, quand je n'avais plus le temps d'y penser car il fallait faire imprimer ma carte d'embarquement, passer les contrôles, repasser d'autres contrôles, trouver la porte d'embarquement, m'acheter de l'eau, puis embarquer...

Installée dans l'avion, j'ai commencé à regarder des photos de bébé et les larmes sont montées. Puis, j'ai soudainement réalisé que j'avais 5 heures devant moi, où j'allais être suspendue dans le ciel, sans enfant, sans personne, sans internet non plus... Et là, j'ai sourit à nouveau.

J'allais pouvoir manger, regarder er un film et dormir à mon rythme. Pour tout vous dire, je me suis même dit, "putain pourquoi le vol ne dure pas t-il 10 heures?" Ah ah ah!

J'ai mangé en matant le film de Nawell Madani, "C'est tout pour moi" (que je vous recommande).

Puis j'ai mis mes boule quies, me suis planquée sous ma couverture et j'ai dormi. Quel pied!

Mon bébé me manquait, et je me disais même que j'aime tout faire d'une main car l'autre est mobilisée par Little Bird, j'aime ses pleurs la nuit car finalement, ils me donnent la possibilité de lui faire un gros câlin quelque part entre le sommeil et l'éveil qui ressemble à un rêve...

Mais j'avoue que tout faire en disposant à nouveau de mon corps et de mon temps tout entiers; fût très agréable!

Arrivée à Beyrouth, j'ai vite repris mes réflexes et habitudes d'avant.

Je file au contrôle des douanes, je sors de l'aéroport et j'attend ma pote qui vient me chercher à notre spot habituel.

Elle arrive, je jump dans sa voiture avant que l'on se fasse engueuler par la police. On se fait un update de tout ce qui s'est passé dans nos vies depuis les 4 derniers mois; gosses, mes, boulot, gaussait... Et elle me dépose chez l'amie chez qui je vais dormir cette nuit.

Il n'est que 16h, j'ai 3 heures devant moi et j'hésite à aller faire un tour en ville.

Finalement, je déjeune avec la pote chez qui je crèche puis j'opte pour une petite heure de sommeil. J'en ai tellement en retard que je préfère en récupérer dès que je peux.

(Je ne fais pas de répétition car les musiciens avec lesquels je joue ce soir, sont ceux avec lesquels j'ai l'habitude de jouer. Ils connaissent mon répertoire par coeur, et nous pouvons nous offrir le luxe de nous passer exceptionnellement de répèt').

19h: ma meilleure pote me retrouve. Même chose; update sur les derniers potins, les dernières histoires et on se prépare. Ce soir, elle vient avec moi à l'évènement caritatif pour lequel je chante.

Maquillée, pouponnées, on bouge à 21h.

Je monte sur scène dès que j'arrive. Je kiffe! Je suis aux anges...

Chanter reste ma passion numéro UN. Ce que je ressens lorsque je suis sur scène est indescriptible. C'est du bonheur et de la joie à l'état pur.

Je ne suis plus la mère allaitante, la femme qui gère tant bien que mal son foyer et sa famille. Je suis la chanteuse bulldozer aux sexy mooves et jupes trop courtes. Et ça fait un bien fou!!!!

Pendant que je suis là haut sur mon piédestal, je prends et j'emmagasine toutes les bonnes vibes que je peux. Je profite de ce moment pleinement.

Après le show, je retrouve tous mes potes dans un spot où chante un ami français.

Et que font 6 chanteurs venus voir un autre chanteur? Et ben ils chantent aussi! Ah ah ah!

Chacun notre tour, nous avons donné de la voix. Et on a rit! Tellement!!!

Ils veulent continuer la fiesta et enchaîner dans un bar...

Sans moi, les gars, j'ai 5h avant que mon réveil ne sonne, et du lait à tirer, donc saluuuuuut!

De retour à la baraque, je saute dans la douche puis je tire mon lait. Quel soulagement! Je peux sauter sous les draps sans que mes nichons n'explosent.

Quatre heures plus tard le réveil sonne. Déjà... Mais bizarrement, je ne traîne pas! Je sais que je vais retrouver mon bébé dans quelques heures et ça me donne la patate!!!

Taxi. Aéroport. Contrôle. Re-contrôle. Duty free. Porte d'embarquement. Avion.

A peine installée, je mets mes boules quiès, ma couverture et je m'endors avant le décollage.

Je me réveille sur le tarmac parisien. J'ai la dalle et les seins qui hurlent!

Je passe les contrôle des passeports vite fait. Pas de bagage en soute, je sors direct.

Je passe chez Marks&Spencer me prendre un truc à manger sans sucre (suis en plein "challenge moins de sucre"), je récupère ma caisse.

Direction le périph....

Je suis impatiente.

J'arrive enfin à la maison... Mon bébé m'a manqué plus que de raison. Je suis tellement heureuse de serrer son petit corps contre le mien... Sauf que Little Bird ne pense qu'à une chose: TETER!!!

Et vas-y que j'essaye de te sortir les einss! Et que je n'y arrive pas, alors je pleure... Ah ah ah!

Pauvre bébé n'a dormi que 3 heures depuis mon départ la veille et n'a mangé qu'une compote.

T'inquiète bébé, mes seins sont gorgés de lait et tu vas pouvoir te rattraper!

Et ça tombe très très bien car ils je suis à deux doigts de l'explosion mammaire.

Blotti dans mes bras, Little se rue donc sur le sein que je sors et nous nous plongeons les yeux dans yeux, dans une conversation sans mot, pour nous dire à quel point nous nous sommes manqués et à quel point nous nous aimons....

Cynthia Brown

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly