Return to site

Coach sportive et enceinte! Comment j'ai fait?

Lorsque je suis tombée enceinte, j'étais coach chez Dynamo Cycling.

Discrètement je m'étais renseignée sur leur politique par rapport aux femmes enceintes, et ils déconseillaient aux femmes enceintes de suivre leurs cours.

Ooops... Etait-ce dangereux?

Je me renseigne auprès de mon médecin, de ma gynéco et sur internet.

Je découvre que des tas de coachs de cycling ont donné leurs cours pendant leurs grossesses.

Je lis leur témoignages. Et je m'intéresse à toutes ces femmes qui ont continué de pratiquer une activité sportive intensive enceintes.

En France, pas grand chose. Mais partout dans le monde, il y en a des tas!!!!! Elles sont devenues mon inspiration au quotidien.

Du coup, je n'ai pas tout de suite dit que j'étais enceinte au boulot. J'avais peur qu'on me dise d'arrêter car la discipline est très intensive, il faut l'avouer. Mais je connais mon corps et je savais qu'il me préviendrait quand il faudrait que je m'arrête.

Alors, comme d'hab, j'en ai fait qu'à ma tête et j'ai attendu.

Comme mon ventre était tout petit, personne ne s'est douté de rien.

J'ai troqué mes brassières contre des t-shirts et on n'y voyait que du feu.

J'ai gardé le secret pendant 6 mois. Je continuais de donner mes cours comme si de rien était.

C'était GENIAL! A chaque cours je me disais: "Waow! Le corps est incroyable! Mes capacités sont illimitées"

C'était ouf, vraiment!

Lorsque j'ai annoncé la bonne nouvelle, tout le monde était étonné. Et la direction m'a dit "ben écoute, ça à l'air d'aller. Donc, nous on te fait confiance. Tu nous dit quand tu veux t'arrêter."

J'étais ravie :)

Mon ventre est sorti et je l'habillais d'un bandeau noir... Avec ce ventre tout rond, je montais et descendais de mon vélo, je sautais sur mon estrade de coach, je dansais, me déhanchais devant mes riders pour les encourager! Je kiffais!!!

Il y a quelques mouvements que je ne pouvais plus effectuer à cause de la "masse superbe" qui se trouvait devant moi, mais je m'adaptais. Je modifiais aussi ma position sur le vélo afin d'être le plus confortable possible et de ne heurter mon bébé à aucun moment.

Moi qui adooooooore les challenges, celui de continuer de donner mes cours le plus longtemps possible, sans jamais forcer et sans jamais mettre mon bébé en danger, fût absolument réjouissant!

 

Je faisais très attention à mon hydratation avant, pendant et après le cours. 

Je me reposais entre les cours. Je dormais et j'avais une alimentation en adéquation avec mon activité sportive et mon état. 

 

Sur mon vélo, je faisais attention de ne pas perdre mon souffle et de garder une respiration régulière et suffisante pour oxygéner bébé. Mais comment savoir me direz-vous! La limite c'est quand on se sent essoufflée. 

Grâce à un gros travail en amont, mon coeur était bien musclé et mes poumons supportaient l'effort plus la grossesse. 

Dès que l'exercice devenait trop intense, je descendais du vélo et donnais mes instructions au sol. 

 

Ainsi, j'ai donné mes cours jusqu'au 9ème mois. Ce fût une expérience incroyable! Je me sentais pleine d'une énergie ultra positive. 

J'ai adoré donné mes cours enceinte. A refaire ;)

Cynthia Brown

Cynthia Brown

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly